Archive for the ‘Note’ Category

Big News!

août 29, 2014
Pin It

Après le teaser de folie que j’ai fait cette semaine sur la page Facebook, il est temps de tout vous dire -enfin- !

Si vous ne le saviez pas, je vous le dis… Il y a quelques mois, Jérémie l’homme qui partage ma vie, est entré dans la belle famille des wedpros (wedding professionnels). S’il a toujours aimé la vidéo, il s’est décidé à sauter le pas, pour devenir Pressplay Videography. Après quelques mariages ensemble, ce fut l’évidence…

Voilà maintenant 5 ans que BdG Photography existe. Que je fais mon petit bout de chemin, jusque-là plutôt bien, et pas trop semé d’embûches, juste ce qu’il faut pour rebondir quand il faut !
J’en parlais il y a peu de temps dans un article, il y a eu durant ces années, du changement, des évolutions, que ce soit personnellement ou dans mes images.
Voici venu le temps -non, pas de l’île aux enfants, je t’ai entendu toi là-bas!- mais de la révolution ! Un besoin et surtout une envie de montrer, de faire, tout simplement d’être ce que nous sommes sans détour.

-Roulement de tambours-suspense-excitation-

Voici : The Quirky – http://the-quirky.com/

Tout beau, tout neuf, et surtout : tout nous, Jérémie et moi. Un site qu’on a voulu à notre image, pour marquer réellement le début de notre collab, et appuyer sur le style qui nous correspond vraiment, simple, un brin vintage, cool.

Et BdG Photography alors ??
Pour le moment, tout reste en place. Je ne ferme ni le site ni la page que vous êtes nombreux à suivre -d’ailleurs mille MERCI-. Il faudra le temps de la transition, même si à long terme, c’est de l’autre côté qu’il faudra passer.
L’évolution se fait aussi dans mes images, mais ça, ceux qui me suivent sur Facebook, l’avaient déjà remarqué depuis quelques temps.

Nouveau site, et aussi, nouvelle page Facebook. Alors qui m’aime me suive !! Et go pour des nouvelles aventures !! http://www.facebook.com/thequirkyteam

quirkylogonoir

Pin It
Pin It

Chaque mariage est différent, c’est un fait. Et même si il y a des points communs, le rendu ne peut pas être le même d’un mariage à un autre. Tant mieux car ça serait ennuyeux sinon!!

Parfois, en regardant des exemples de reportage en rendez-vous il m’arrive d’entendre « j’adore ce mariage! » ou « c’est ce que j’aimerais pour mon mariage! » ou encore « j’aimerais que ça ressemble plus à ceci qu’à ça »
Si je comprends tout à fait ce que cela veut dire, il me semble important de préciser ceci:

Ce qu’il y a dans vos photos, c’est vous!

SC_292

Sans nul doute vous serez heureux et souriants… Mais avant toute chose, vos photos seront vous, tels que vous êtes. Calme ou à sauter partout, timide ou au contraire très expressif, speed ou à la cool, rock’n’roll ou classique…

Un photographe est là pour vous capter! A vous de dévoiler qui vous êtes! Et qui que vous soyez, vous serez fabuleux, c’est sûr! 😉

SC_458

Pin It
Pin It

Bizarre ce titre hein? ^^
J’avais envie d’écrire un article personnel pour décrire un peu mon ressenti de ces derniers temps.

On évolue tous. Avec le temps, les événements qui bousculent nos vies, les gens qui nous entourent… Il y a des centaines de paramètres qui nous poussent à prendre telle ou telle direction. Et pourtant parfois, on a l’impression de ne pas changer. Dans mon cas c’est totalement vrai, et totalement faux. Ok, je vous ai perdu là, je m’explique.

Après 3 saisons de mariages au côté de mon frère dans son studio de l’Oise, lorsque j’ai créé BdG Photography en 2009, je savais ce que je voulais.
J’aimais le reportage, les séances couple et le boudoir, les cadrages originaux et les couleurs « vintage » en même temps. Mon site était entièrement noir et rose fushsia! En reportage, je portais systématiquement une cravate -rose bien sur- et un gilet façon barman -noir évidemment-.
Et puis avec les années, mes photos et leur rendu ont évolué. Je suis passée au pastel, puis aux couleurs vives et lumineuses, à aujourd’hui.
Et pourtant rien a changé. Entre 2009 et aujourd’hui un point est commun: j’aime toujours le reportage, les séances couple et le boudoir. J’aime toujours les couleurs vives, ET les pastels, ET le vintage (mais plus le même « vintage » qu’en 2009).

BEA_6712

Pourquoi je vous raconte tout ça?
Parce qu’on a tendance à vouloir ranger les gens dans des cases, ce n’est pas nouveau. On veut pouvoir se reconnaître les uns les autres avec des critères: « Machin c’est celui/celle qui fait des photos de CE style là… »
Je vois les photographes se faire catégoriser en fonction du traitement de leurs photos, plutôt que leurs personnalités. Moi je vois des amis, des connaissances, des collègues.
On m’a demandé quel était mon style. Ma réponse est la suivante: il est ce qu’il est aujourd’hui. Je créée mes images POUR les personnes que je rencontre. Je ne veux pas choisir de camps. Je peux/veux réaliser des images « brutes » en mariage ou séance couple, et très lumineuses en boudoir par exemple. Et je peux/veux apprécier et réaliser ces 2 styles « opposés » en étant toujours la même personne.

EA_196

Je suis cette personne qui collectionne les Supra, adore les jeans troués, et les muscle tank.
Et aussi celle qui collectionne les chaussures à talons, les robes vintage, et le rouge à lèvres bien rouge.

Je suis un peu hybride, voyez-vous. Et j’aime ça, n’en déplaise à ceux qui n’arrivent pas à me ranger dans une case.

Pin It
Pin It

Les photographes le répètent souvent, il est important de bien choisir les pièces où se déroulent vos préparatifs. Une place nette, un maximum d’espace pour pouvoir se déplacer librement et surtout, de la lumière!
Car si il est possible de travailler au flash lorsque la luminosité ne permet pas de faire autrement, il est clair -en tout cas pour moi- que les lumières naturelles couplées au traitement apporté à la photo, donnent un résultat plus doux que je trouve plus approprié pour les préparatifs.

Voila un exemple plus illustrer mes dire.
La même scène prise avec quelques secondes d’intervalle, avec, puis sans le flash.
Si les deux images peuvent au final être conservées, ma sensibilité va tout de même sur la 2ème image sans flash où les personnes et les objets font un ensemble plus harmonieux.

Mais tout cela n’est bien sûr qu’une question de goût et de manière de travailler :)
Et vous, laquelle préférez-vous?
Choisirez-vous votre pièce en fonction de la lumière?

Avec flash

SR_0365

Sans flash

SR_0367

Pin It
Pin It

Aujourd’hui j’avais envie de partager une réflexion personnelle à propos des photos de couple.
Lorsque je rencontre des futurs mariés et que l’on parle wedding, il y a un mot qui revient souvent pour les photos c’est « naturel ». Et lorsque vient le moment d’aborder les photos de couple (ça marche aussi pour les photos d’engagement), certains s’en inquiètent, ne se trouvent pas photogéniques et pensent que ça risque d’être difficile… Et donc souhaitent des photos « naturelles ».

Je leur demande de me montrer ce qu’ils appellent « des photos naturelles ». Et tadaaaam! Bien souvent ce qu’ils me montrent sont des photos posées, plus ou moins originales, où le couple a l’air détendu, voir de s’amuser.

EE_040

A l’heure où l’on voit tous ces super mariés, qui semblent avoir la coolitude innée, je pense qu’il faut éclaircir les zones d’ombres !

NON, ces photos ne sont pas totalement naturelles… La plupart du temps (sauf si vous êtes un couple de mannequins, et encore ^^), c’est le photographe qui dirige plus ou moins. « It doesn’t just happen » comme on essaye souvent de nous le faire croire. Pour ma part je montre au couple une façon de se poser, ensuite sur cette base, ils ne sont pas des poupées, ils peuvent sourire, éclater de rire même, s’embrasser, faire ce qu’ils veulent. C’est seulement là que vient la part de naturel. Et vous le savez déjà, la relation -plus ou moins- cool que vous avez votre photographe donne un résultat -plus ou moins- détendu. CQFD me direz-vous!

MIK_289

Bien sûr il y a des couples plus à l’aise que d’autres, même avec un photographe cool, même en ayant fait une séance d’engagement pour augmenter leur degré d’aisance. Certains ont besoin d’être un peu plus guidés que d’autres. Et bien ça c’est le boulot du photographe! On ne vous lâche pas dans la nature en vous disant « allez soyez beaux ! ». Tout est question de la façon dont vous allez être guidés, et de votre confiance en votre photographe pour vous laisser faire/aller. Si vous avez bien parlé avec lui, par exemple pendant/après la séance d’engagement, il aura compris ce que vous voulez, et ne voulez pas. Et il aura suffisamment d’indice sur votre personnalité pour ne pas vous faire faire n’importe quoi.

SF_0586

Il est important de dédramatiser cette partie du mariage. Poser ne veut pas dire kitsch, ni avoir l’air bête, ni stress supplémentaire. Au contraire c’est un moment de détente, un moment où vous n’êtes que 2 -en fait 3 avec le photographe-, et vous pouvez enfin souffler et vous parler un peu!

Les couples -notamment US- ont une culture de l’image très forte. C’est une fierté que de poser, d’être beaux, mis en valeur ! Se sont-ils entraîné à être beaux naturellement? Ont-ils un secret? Et bien non! Ils ont simplement pris conscience de la chance que c’était d’être mis en valeur par un professionnel en ce jour si spécial (on ne fait pas ça tous les jours tout de même !)

Et qui plus est quand le photographe est super sympa et qu’il fait tout pour vous détendre, laissez-vous guider, prenez-vous au jeu, regardez votre moitié et amusez-vous! Et voilà, les photos de couple ça n’est pas plus difficile que ça… Et vous verrez, vous aussi vous aurez des « photos naturelles »!

Et si vraiment l’idée de devoir un peu poser vous paraît insurmontable, il est important de choisir un photographe dont la pâte artistique se trouve dans le reportage, ou qui ne verra pas d’inconvénient à ne pas réaliser du tout de photos de couple.

LB_249

Pin It
Pin It

Jusqu’à il y a encore quelques années, la séance engagement (comprenez: séance en amoureux avant le mariage) était peu démocratisée. Mais les mentalités et les envies évoluant (et les blogs de mariage fleurissant), vous, chers futurs mariés, voyez de plus en plus de ces séances couples.
Vous vous demandez à quoi ça sert et pourquoi c’est important? Voici pour vous 5 raisons de se faire tirer le portrait avant le grand jour.

1. Vous n’êtes pas mannequins. Et si vous l’êtes, tant mieux! Par là je ne veux pas dire que que vous n’êtes pas beaux – je suis sure que vous l’êtes :) – mais simplement que poser n’est pas forcément dans vos habitudes. Alors un petit échauffement avant jour J, loin du stress et de l’agitation, ça ne peut être que bon à prendre! Le photographe est là pour guider, faites-lui confiance et après ça, on vous enviera votre facilité à poser tout en naturel!

CPR_060

2. Mettez-vous à l’aise. A part si votre photographe est aussi votre ami depuis de longues années, c’est une personne que vous connaissez peu. Et comme tout inconnu – ça marche dans les deux sens d’ailleurs – vous avez besoin de passer un peu de temps avec la personne pour vous sentir plus à l’aise. Profitez de l’occasion pour papoter mariage, pour apprécier la personne qui va partager votre journée. Bref en vous connaissant un peu mieux, vous serez aussi plus relax le jour J. Et ça, ça se voit!

MM-091

3. Vous êtes « normaux ». Sur les photos de couple que vous réaliserez le jour du mariage, vous serez en mariés – belle déduction mon cher Watson! -. Mais vous ne serez pas en tenue de mariés toute votre vie! Alors les photos de vous deux, juste amoureux, beaux, souriants, et simplement…VOUS, votre couple de tous les jours… Vous prendrez plaisir à les regarder aujourd’hui mais aussi dans quelques années.

MP-57

4. Utilisez-les. A part cette photo en vacances prise à bout de bras avec votre téléphone, vous ne trouvez rien d’autre où vous êtes beaux pour mettre dans votre faire-part, livre d’or, site internet du mariage – compléter la liste – ? Et bien voilà, maintenant c’est réglé!

AA_049

5. Un bon moment à passer. Les photos d’engagement, c’est aussi un moment de partage entre vous deux. Vous vous posez, regardez l’autre avec attention, avec amour, vous vous rappelez votre histoire, et tout le chemin que vous avez parcouru jusqu’aujourd’hui, cette séance, qui marque les dernières semaines ou vous cocherez la case « concubinage » pour « marié ». C’est aussi VOTRE moment, profitez-en!

EAF-013

6. Bonus. De toute façon, ça fait juste plaisir d’avoir de belles photos avec son/sa chéri(e)! Voila c’est dit! Et ça marche aussi quand on va pas – encore – se marier, juste pour faire de jolies photos de couple. 😀

Pin It
Pin It

Non, les photos ne sont pas que des photos. Et aujourd’hui j’aimerais vous parler de deux choses qui m’ont mené à cette réflexion.

Dans ma boite de réception, deux emails sont arrivés.
Le premier vient d’une ancienne mariée que j’appellerais Madame A. pour préserver son anonymat. Et Madame A. voici ce qu’elle m’a écrit (quelques passages très personnels ont été coupés) :

« Bonjour Béatrice,

Je ne sais pas trop comment commencer ce message alors je commencerais par dire j’espère que tu vas bien.
C’est toujours avec plaisir que je continue à te suivre régulièrement par ton blog et facebook, et que j’aime toujours autant ton travail.

Si je t’écris c’est pour te remercier…
Notre famille traversent une épreuve difficile. Mon papa dont tu te souviens peut-être nous a quitté brusquement il y a deux semaines, emporté par un infarctus.
Les photos que tu as prise lors de notre mariage sont les dernières que j’ai de mon papa. Sur les quelques portraits de lui, il est heureux, souriant, et surtout, il est à mes côtés.
Son visage sur ces photos sont le dernier souvenir que j’aimerais garder de lui, et si tu n’avais pas été là, je ne les aurais peut-être pas eu.
Je suis plus que reconnaissante que le destin t’aie mis sur notre chemin. Merci, merci, merci.
Je ne saurais que te remercier, 100, 1000, des milliards de fois, pour ces moments fixés sur papier.

Par avance je m’excuse pour ce long message pas enjoué, mais j’ai ressenti le besoin de t’écrire et encore une fois de te montrer toute ma reconnaissance.

J’espère te revoir bientôt.
Prends soin de toi,

Madame A. »

Autant vous dire qu’après une longue réflexion sur ces mots qui m’ont bouleversé, j’ai sauté sur mon téléphone et ai appelé Madame A.
Je n’ai jamais été aussi fière qu’aujourd’hui d’exercer mon métier. Si j’avais bien conscience de mon rôle de photographe, autant vous dire qu’aujourd’hui il a pris une dimension bien plus grande.
La notion d’héritage familial vient de prendre tout son sens dans ma tête, et je ne peux m’empêcher de faire le lien avec ma propre famille.
Je ne trouve même pas les mots pour dire à quel point je suis touchée et émue par ce message. Parce que d’avoir pris le temps de m’écrire pour me dire tout cela, c’est la plus belle chose qu’on puisse m’offrir. J’ai partagé de mon statut extérieur une journée de bonheur de cette famille, et de savoir que ce que j’ai pu faire il y a quelques mois, soit encore plus important aujourd’hui m’émeut particulièrement.

Ensuite un autre email est arrivé dans ma boite. Une réponse d’un couple à qui j’ai envoyé mes prestations.

« Bonjour Béatrice,
Merci de votre réponse, malheureusement même si nous voulons des belles photos, nous pouvons pas mettre ce budget juste dans des photos »

Comment dire… Je suis surement (certainement même) sous le coup de l’émotion, mais en lisant ceci je suis en colère. Non pas parce qu’ils ne m’engageront pas, ou parce qu’ils me trouvent trop chers, mais parce qu’ils estiment que ce sont « juste des photos ».
Je ne peux pas laisser penser que ce métier, MON métier, ne se résume qu’à ça!!! Et si certains pensent que c’est cliché de dire que je fais ce métier par passion, parce que j’aime les gens dans toutes leurs diversités, et bien qu’ils passent leur chemin (pour être polie).

Je ressens de la tristesse aussi. Parce qu’on veut tous « se rappeler »: de notre enfance, de notre famille, des bons moments passés. Je suis la première à regarder les photos de moi petite et à essayer de me rappeler.
Pour déformer un peu ce qu’a dit un photographe américain: « Ce qui n’a pas de valeur demain, doit nous être cher aujourd’hui ». C’est ça! C’est ça pour moi être photographe.

Nos souvenirs sont plus importants que tout, et je sais très bien que toutes ces photos que je prends aujourd’hui, si elles ne sont que des souvenirs pour le moment, dans quelques années elles seront inestimables sentimentalement. C’est pour ça que je fais ce métier, pour que chacun puisse laisser sa trace dans son histoire familiale.

Et si je vous raconte tout ça, ce n’est ni pour vous faire pleurer, ni pour attirer quelque sympathie que ce soit.
J’ai pris une claque aujourd’hui, et j’ai souhaité partagé avec vous la leçon que j’en ai tiré.

Ce ne sont pas « juste des photos » ce sont nos empreintes que l’on marque dans le temps. Encore faut-il en avoir pris conscience.

Pin It
Pin It

Revenons quelques semaines en arrière.
Début janvier, nous nous retrouvons avec 3 autres photographes venues de part et d’autre de Normandie autour de Cupcakes et de thé. Nous nous connaissions via les réseaux sociaux, et nos travaux respectifs, mais l’idée de papoter (qui plus est entre filles) pour de vrai était bien sympa!

Je découvre ainsi Ulrike de www.lattrapereve.com avec qui le contact passe de suite !
Quelques jours plus tard, Ulrike me contacte et me demande si je propose des « mentor session » sur le mariage. Pour ma part le terme « mentor » me gêne quelque peu. Je suis quelqu’un qui aime partager, échanger, surtout quand il s’agit de photographie. Mais un mentor, je ne m’en sens pas l’étoffe.
Néanmoins, l’idée de workshop en one-to-one ou en groupe m’avait déjà traversée l’esprit. Ulrike ayant une bonne mémoire, se souvenait que j’avais parlé quelques mois auparavant d’un workshop sur le thème du boudoir.

Plus tôt que je ne l’avais prévu (et c’est tant mieux!) je prépare donc pour Ulrike ma première journée que j’appellerais plutôt « Sharing Session » (session de partage).
Je lui demande ce qu’elle attend de moi, les points qu’elle aimerait qu’on aborde et qu’elle souhaiterait améliorer: commerce, marketing, communication, prise de vue… Tout va y passer (enfin j’espère, en pipelette que je suis, une journée ça va être court ^^)

Je prends quelques jours pour noter tout ce qui me semble important histoire de ne rien oublier, et rendez-vous est donné pour une journée qui s’annonce bien cool!
Pas de chichi, Ulrike est venue à la maison et nous avons abordé tous les sujets autour d’un repas gastronomique pizza/coca ! (moi + cuisine = laisse tomber) :)
Puis à la fin de la journée, nous avons terminé par une séance photos.

Je remercie Ulrike pour m’avoir fait confiance, et puisque c’est la concernée, elle parlera bien mieux que moi de cette journée!
Et à la fin, les photos de la séance de mon point de vue (celui d’Ulrike is coming soon :) ).

– Qu’est-ce qui t’as poussé à vouloir faire cette journée? Qu’en attendais-tu?
J’ai débuté par ça, mais la photographie de mariage n’est pas mon activité principale et cette année j’avais l’impression de perdre la main, la confiance et pourtant j’avais envie de pouvoir garder une petite activité mariage et SURTOUT que ce soit bien fait.
Je voulais donc reprendre confiance en moi pour les prises de vue du jour J et ré-acquérir les bons réflexes.
Je voulais aussi trouver la bonne façon de bien me vendre et de gagner en visibilité mais avec la grosse complication de ne pas vouloir faire trop de mariages (8 à maxi 10 par an).
Bref, un vrai challenge !

– Pourquoi m’avoir choisi?
Je connaissais ton travail depuis un moment (le mariage de Ken & Barbie lol) mais je ne savais pas que tu étais Rouennaise.
Et puis, en début d’année un après-midi détente avec des collègues photographes de la région m’a permis de te rencontrer et j’ai eu un gros coup de coeur pour la personne que tu es : dynamique, enjouée, lucide mais ni blasée, ni dans le jugement et surtout ouverte et généreuse !
Cela faisait un moment que j’avais envie d’une session de mentoring et là j’ai su que j’avais trouvé la personne qui me fallait : le talent, la connaissance du métier et l’envie de partager dans une même personne !

– Quel bilan en tires-tu? Que retiens-tu?
D’un point de vue « commercial », cette journée m’a vraiment permis de me conforter dans certains de mes choix effectués il y a un moment et surtout dans ceux que j’ai pris l’an passé.
Ca c’est déjà hyper important.

Tu m’as aussi donné pas mal de pistes pour ne pas douter dans ma façon de faire quand je suis dans une relation avec un prospect et/ou un client.
Je pense que j’aborderai mes prochains contacts de façon plus assurée.
En fait en plus de tes conseils judicieux tu dégages une telle énergie positive, c’est communicatif et on fait le plan d’assurance !

En bref j’ai le sentiment d’avoir :
– conforté mes choix
– fais le tri dans mes doutes
– trouvé des solutions ou tout du moins des pistes pour tout ce qui était trouble et sur lesquelles je ne me sentais pas à l’aise.

Je garde aussi un sentiment très positif de la séance photo qui a clos la journée car j’en tire des enseignements sur moi-même et ma façon de travailler.
Ca m’a permis de pointer plus clairement ce que je dois améliorer et surtout de quelle façon.

Voilà, ça m’a reboostée et je pense avoir les bonnes cartes en main pour mener à bien mon année et les suivantes !

Voici Ulrike en pleine action :)

Pin It
Pin It

Récemment j’ai reçu une demande de futurs mariés m’indiquant qu’ils souhaitaient la présence du photographe de la cérémonie civile à la soirée, et qu’ils ne voulaient pas les préparatifs.

Ma réponse fût quelque peu la suivante:
Lorsque je photographie un mariage, je ne réfléchie pas seulement à l’instant T, mais aussi à long terme. Si aujourd’hui les instants paraissent mémorables, malheureusement, au fil des années nos mémoires finissent par nous faire défaut. Et c’est surement dans ces quelques décennies que vous comprendrez (encore plus) l’importance des photos, oui, celles qui raviveront votre mémoire!

C’est évidemment important de se remémorer l’instant du « oui », mais pas que!
Les préparatifs représentent un quart de votre journée… Ne dit-on pas que cette journée passe trop vite? Pourquoi aller en supprimer un quart alors?!

Les sourires de votre témoin/maman/soeur lors de la « détente » chez le coiffeur ne sont-ils pas importants? Leur aide l’air paniqué pour enfiler votre robe n’est-elle par importante? N’avez-vous pas envie de voir encore et encore leur émotion en vous découvrant habillée et prête à partir? Et le moment où vous vous regarderez dans le miroir réalisant que ça y est ce n’est plus un essai?
Et n’avez-vous pas envie de montrer à votre mari ce que vous avez fait le matin, lorsque chacun était de son côté?

Et Monsieur, n’avez-vous pas envie de voir tout ça?
De même entouré de votre frère/témoin/papa, n’avez-vous pas envie de vous rappeler cette embrassade ou cette poignée de main tellement émouvante qu’elle se passe de mot?
N’avez-vous pas envie de voir votre maman la gorge serrée en vous redressant votre cravate?

Tant de questions qui ont pour réponse: si.

Si. Car si tous ces moments peuvent paraitre futiles, il n’en est rien. Ils font que cette journée est si incroyable, si dense, si riche en émotion et partage.
Les prépas sont indissociables et aussi indispensables que ce que vous vivrez le reste de la journée!

Et si aujourd’hui vous n’en n’êtes pas convaincu, vous pouvez être sûrs que dans quelques décennies, vous n’aurez plus aucun doute sur leur importance!
Vous aimerez (et vos proches aussi) vous regarder rire, pleurer, « vous transformer », voir le stress monter, voir vos proches autour de vous… Et tout cela se passe aussi pendant les prépas…

Pin It
Pin It

Dans précisément 17 jours, j’aurais 26 ans. Génial me direz-vous ! Et pourtant, il m’est venue ces dernières semaines comme une envie de faire tout ce que j’aimerais ! Comme si pour moi 25 ans représentait l’âge parfait ! Plus du tout une enfant, mais pas non plus l’adulte totalement assagie (d’ailleurs le devient-on un jour?), 25 ans c’est un cap qu’il me fallait figer. Alors quoi de mieux que des photos pour cela? J’aime sourire à penser que lorsque j’en aurais 50, je ressortirais mes photos nostalgiquement en repensant à mes 25 ans.
Et comme je ne fais pas les choses à demi mesure, j’ai eu envie de LA séance photos !

Peut-être le savez-vous, peut-être pas, je créée depuis un an des robes sous le nom de Comtesse Betty. Me voilà donc à reprendre en noir l’un de mes modèles de robes de mariées, et rendez-vous fût pris avec Comtesse Léa (ahah une autre!) pour le maquillage et la coiffure, et Greg Finck, confrère photographe super talentueux !

Et même si La chaleur fût étouffante ce jour là, que c’est pas facile d’être prise en photos, et bien je suis plus que ravie d’être passée de l’autre côté…

Pass to the other side…(of the lens)

In exactly 17 days, I have 26. Great you may say! However, it came to me these last weeks as a desire to do everything I want! As if, to me, 25 represented the perfect age! No longer a child at all, but not completely a wise adult (besides, are we someday?), 25 is a step that I had to freeze. So what better than photos for this? I like smiling thinking that when I’ll have 50, I’ll take a look at my photos again nostalgically looking back at my 25.
And because II don’t do things by halves, I wanted THE photoshoot!

Maybe you know, maybe not, I created since a year dresses under the name Comtesse Betty. So I take some of my wedding gown in black, and took appointment ​​with Comtesse Léa (ahah another one!) for makeup and hair, and Greg Finck , super talented photographer!

And even though the heat was sweltering that day, and it’s not easy to be shot, I’m more than happy to be passed to the other side…

Pin It