Archive for mars, 2013

Pin It

Non, les photos ne sont pas que des photos. Et aujourd’hui j’aimerais vous parler de deux choses qui m’ont mené à cette réflexion.

Dans ma boite de réception, deux emails sont arrivés.
Le premier vient d’une ancienne mariée que j’appellerais Madame A. pour préserver son anonymat. Et Madame A. voici ce qu’elle m’a écrit (quelques passages très personnels ont été coupés) :

« Bonjour Béatrice,

Je ne sais pas trop comment commencer ce message alors je commencerais par dire j’espère que tu vas bien.
C’est toujours avec plaisir que je continue à te suivre régulièrement par ton blog et facebook, et que j’aime toujours autant ton travail.

Si je t’écris c’est pour te remercier…
Notre famille traversent une épreuve difficile. Mon papa dont tu te souviens peut-être nous a quitté brusquement il y a deux semaines, emporté par un infarctus.
Les photos que tu as prise lors de notre mariage sont les dernières que j’ai de mon papa. Sur les quelques portraits de lui, il est heureux, souriant, et surtout, il est à mes côtés.
Son visage sur ces photos sont le dernier souvenir que j’aimerais garder de lui, et si tu n’avais pas été là, je ne les aurais peut-être pas eu.
Je suis plus que reconnaissante que le destin t’aie mis sur notre chemin. Merci, merci, merci.
Je ne saurais que te remercier, 100, 1000, des milliards de fois, pour ces moments fixés sur papier.

Par avance je m’excuse pour ce long message pas enjoué, mais j’ai ressenti le besoin de t’écrire et encore une fois de te montrer toute ma reconnaissance.

J’espère te revoir bientôt.
Prends soin de toi,

Madame A. »

Autant vous dire qu’après une longue réflexion sur ces mots qui m’ont bouleversé, j’ai sauté sur mon téléphone et ai appelé Madame A.
Je n’ai jamais été aussi fière qu’aujourd’hui d’exercer mon métier. Si j’avais bien conscience de mon rôle de photographe, autant vous dire qu’aujourd’hui il a pris une dimension bien plus grande.
La notion d’héritage familial vient de prendre tout son sens dans ma tête, et je ne peux m’empêcher de faire le lien avec ma propre famille.
Je ne trouve même pas les mots pour dire à quel point je suis touchée et émue par ce message. Parce que d’avoir pris le temps de m’écrire pour me dire tout cela, c’est la plus belle chose qu’on puisse m’offrir. J’ai partagé de mon statut extérieur une journée de bonheur de cette famille, et de savoir que ce que j’ai pu faire il y a quelques mois, soit encore plus important aujourd’hui m’émeut particulièrement.

Ensuite un autre email est arrivé dans ma boite. Une réponse d’un couple à qui j’ai envoyé mes prestations.

« Bonjour Béatrice,
Merci de votre réponse, malheureusement même si nous voulons des belles photos, nous pouvons pas mettre ce budget juste dans des photos »

Comment dire… Je suis surement (certainement même) sous le coup de l’émotion, mais en lisant ceci je suis en colère. Non pas parce qu’ils ne m’engageront pas, ou parce qu’ils me trouvent trop chers, mais parce qu’ils estiment que ce sont « juste des photos ».
Je ne peux pas laisser penser que ce métier, MON métier, ne se résume qu’à ça!!! Et si certains pensent que c’est cliché de dire que je fais ce métier par passion, parce que j’aime les gens dans toutes leurs diversités, et bien qu’ils passent leur chemin (pour être polie).

Je ressens de la tristesse aussi. Parce qu’on veut tous « se rappeler »: de notre enfance, de notre famille, des bons moments passés. Je suis la première à regarder les photos de moi petite et à essayer de me rappeler.
Pour déformer un peu ce qu’a dit un photographe américain: « Ce qui n’a pas de valeur demain, doit nous être cher aujourd’hui ». C’est ça! C’est ça pour moi être photographe.

Nos souvenirs sont plus importants que tout, et je sais très bien que toutes ces photos que je prends aujourd’hui, si elles ne sont que des souvenirs pour le moment, dans quelques années elles seront inestimables sentimentalement. C’est pour ça que je fais ce métier, pour que chacun puisse laisser sa trace dans son histoire familiale.

Et si je vous raconte tout ça, ce n’est ni pour vous faire pleurer, ni pour attirer quelque sympathie que ce soit.
J’ai pris une claque aujourd’hui, et j’ai souhaité partagé avec vous la leçon que j’en ai tiré.

Ce ne sont pas « juste des photos » ce sont nos empreintes que l’on marque dans le temps. Encore faut-il en avoir pris conscience.

Pin It
Pin It

La jolie Florane dont vous aviez pu voir la première partie des photos il y a quelques semaines, et dont le style était plus affirmé, est de retour aujourd’hui pour une séance pleine de douceur, plus naturelle.

Maquillage: Strenga Make Up

Pin It
Pin It

Si vous voulez en savoir un peu plus sur moi et voir par la même occasion un chouette mariage: rendez-vous sur le blog de Mademoiselle OUAT (Once Upon A Time) sur lequel j’ai eu le plaisir d’être interviewée. :)

If you want to know a bit more about me and see a sweet wedding at the same time: go on the Mademoiselle OUAT’s blog (Once Upon A Time) where I’ve been interviewed. :)

mademoiselleouat

Pin It
Pin It


J’aurais la chance d’être à Las Vegas du 7 au 17 Mars 2013 pour participer à la plus grosse convention photographique: la WPPI.

Je ne serais que peu joignable par téléphone, mais vous pourrez toujours me contacter par email à
contact[a]beatrice-dg.com
Les délais de réponses seront un peu plus longs qu’habituellement, mais je ferais mon possible ! Et sure, je répondrais à mon retour!

A très bientot!

xoxo
Béatrice

las-vegas-welcome

I’ll have the chance to be in Las Vegas from March 7 to 17 to participate to the big
photography convention the WPPI.

You may not have me by phone but you can still contact me by email at contact[a]beatrice-dg.com
My response time will be a little longer but I’ll try to do my best, and sure, answear you when coming back!

See you soon!

xoxo
Béatrice


WPPI_2013

Pin It
Pin It
Pin It
Pin It

Voici quelques photos de la chouette baby shower (fête prénatale) d’Adeline.

Pin It